Guy Flaujac (1927-2014)


Télécharger
Hommage Guy Flaujac FFCV.pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB

       "La première fois que je rencontre Guy Flaujac, c'est en 1968. Il est venu un soir au Caméra Club d'Annecy nous projeter "Les toros" qui vient d'obtenir la médaille d'or à l'UNICA. A cette séance, tout le monde est resté pantois, sous le charme. Il faut dire qu'à cette époque, le Caméra Club d'Annecy vit en marge de la Fédération. Guy, ce soir-là, nous vante le bien-fondé des Rencontres Régionales et Nationales. Du coup, grâce à lui, notre président Pierre Coulin organise en 1970 à Annecy les premières Rencontres Régionales.

       Depuis, chaque réalisation de Guy est attendue comme un évènement. Si "Les toros" reste son film le plus célèbre, il ne faut pas oublier "La France défigurée", "Evolution", "En avant, marche", "Pop-corn", "ABC pour français moyen", "Métamorphoses", etc. j'en passe et des meilleurs.

       En 1979, malheureusement, il est victime d'un très grave accident de ski. Cette chute va bouleverser sa vie et la vie de toute sa famille. Je pense à Norbert, à sa soeur Sophie, et surtout à son épouse Yvette qui va l'accompagner et l'assister nuit et jour, des années et des années.

       Guy est un battant et surtout un passionné. Malgré son lourd handicap il continue à dessiner, à inventer, à produire. Si ses réalisations sont moins nombreuses, elles sont toujours de qualité. "Des goûts et des couleurs" obtient les meilleures notes du jury aux Rencontres Régionales d'Annecy en 1988.

       Guy est très méticuleux, c'est aussi un novateur. Pour réaliser "Evolution" il fait son film sans caméra. Toutes ses images sont gravées sur la pellicule. Il utilise sa sonde de dentiste et entre deux patients il fait avancer peu à peu son histoire.

       Oui dans son art, l'animation, Guy Flaujac a un style. Il a le sens du rythme, des dons pour l'accompagnement musical. Ca fourmille de gags, chez lui, il y a toujours beaucoup d'humour et d'intelligence. Excellent réalisateur, c'est aussi et surtout un auteur. Ses films ont marqué une époque et je vous assure qu'ils peuvent encore être vus et revus, ils n'ont pas vieillis d'un poil. Merci, Guy."

Claude Marcellin      

       " J'ai connu Guy Flaujac lorsque, suite à un nouveau découpage des Régions Fédérales en 1975, la région Rhône-Alpes Auvergne fut séparée de la région PACA qui devint la 8ème Région. Il fut alors le premier président de notre région.

       Guy Flaujac, docteur en chirurgie dentaire à Seyssel, était membre du Cinéal à l'époque le plus important et le plus créatif Club de la Région. Il faut dire que Guy était un des meilleurs réalisateurs de dessins animés de la Fédération. Au Cinéal, il était très entouré et encouragé à produire.

       Son métier, très prenant, et sa passion du cinéma lui prenaient beaucoup de temps et, en 1977, à l'issue des Rencontres Régionales de Saint Etienne, il vint, avec Raymond Lafay, me solliciter pour prendre sa suite à la tête de la 7ème Région.

        Quelques temps plus tard, Claude Bondier et moi allions à l'hôpital à Annecy, voir Guy victime d'un très grave accident de ski. Il ne pouvait plus bouger. Il passera le reste de sa vie très handicapé, mais malgré le fait qu'il ne pouvait que très peu se servir de ses mains, il continuera à faire des dessins animés. Un beau courage !"

Michel Monfort

Commentaires : 1
  • #1

    Jean-Pierre (mardi, 12 janvier 2016 14:31)

    C'est très beau !